Phone support :  (+33)09 70 44 83 04
Free shipping to France.

Les parfums à la rose : tout savoir sur la reine des fleurs et son utilisation en parfumerie !

Les parfums à la rose : tout savoir sur la reine des fleurs et son utilisation en parfumerie !

Thumbnail Dans la catégorie :

Ah les parfums à la Rose … Les plantes l’envient pour son sourire foudroyant, et les écrivains font d’elle une merveilleuse passion. Les oiseaux chantent pour l’accueillir joliment, et les femmes l’apprécient et ont même volé son nom. La pluie de l’hiver la fait fuir tristement, mais le soleil du printemps la fait réapparaître toujours plus joyeuse qu’auparavant. Voulez-vous en savoir encore plus sur elle sans que vous ayez à questionner trop de gens ? Alors suivez-moi dans ce voyage pour découvrir l’une des plus belles fleurs de tous les temps… La rose !

La rose en parfumerie, une fleur à l’odeur douce et féminine

La rose est la fleur du rosier, arbuste du genre Rosa et de la famille des Rosaceae. Les jolies roses qu’on voit dans les jardins se remarquent avant tout par la multiplication de leurs pétales imbriqués, qui leur donnent une forme éblouissante.

“Ce ne sont pas les épines qui protègent la rose mais son parfum”.

Ainsi disaient les arabes sur la reine des fleurs, la fleur qui séduisait poètes et écrivains, symbole de la féminité et de la douceur, et reflet de l’élégance masculine, à une certaine époque.

Les fleurs de rose : un mélange de beauté et de variété

Avec ses multiples formes olfactives, la rose est l’une des fleurs les plus cultivées au monde. Ses différentes espèces offrent un vaste champ de plaisir aux amoureux des odeurs sensuelles et intenses ; des odeurs qui nous emportent dans leur train parfumé sur une base fleurie, accompagnées par des nuances tantôt sucrées, tantôt fruitées. Ses senteurs variées sont toujours désirables et attrayantes.

   Une photo illustrative de plusieurs espèces de roses.

Et l’eau de rose, qu’est ce que c’est ?

L’eau de rose est un liquide parfumé obtenu après distillation à la vapeur d’eau des pétales de la fleur de rose. Ses bienfaits pour le corps et la peau suscitent l’intérêt des femmes qui l’utilisent souvent pour leurs soins de beauté.


Mais si elle est connue pour son utilisation chez la femme, l’eau de rose n’échapait pas aux nez des hommes. Ces derniers l’associaient, au passé, avec de l’orange amère, de l’œillet et du jasmin pour en faire un mélange idéal, portant le nom d’eau d’Adonis. Celle-ci était composée au début de l’été, et représentait l’odeur de l’homme élégant. Mais le temps a éloigné les hommes de la rose, pour que celle-ci se rattache à la pure sensualité féminine.

L’utilisation de la rose en médecine et en cosmétique

Les propriétés cosmétiques de la rose, autres que son odeur fascinante, sont connues depuis l’antiquité. Les femmes utilisaient son huile pour embellir leur visage et leur peau. Elle propageait jeunesse et souplesse, et cultivait la joie de vivre par sa fraîcheur.

Ce n’est pas tout ! Hippocrate, pionnier de la médecine grecque, prescrivait déjà l’huile de rose et l’extrait des pétales de rose pour soigner de nombreuses maladies, telles que les brûlures d’estomac.

Enfin, si les parfumeurs portent une admiration exceptionnelle pour la rose, ce sont ses nombreuses associations possibles et authentiques qui lui donnent une telle célébrité. 

L’histoire de la rose en parfumerie - la rose à travers le temps

La rose est l’une des fleurs les plus connues de l’histoire. La production d’eau de rose a commencé il y a 2000 ans en Perse. Les romains étaient connus pour leur grande consommation de parfums à base de rose et construisaient de magnifiques roseraies qui embellissaient leur empire.

Après le déclin de l’empire romain au 5ème siècle, la culture des roses a été conservée, pendant le Haut Moyen Âge, par les arabes. Mais l’industrialisation de la production des parfums à base de rose n’a connu un réel développement qu’après la mise en œuvre du processus de distillation. 

   Une photo illustrative d’une belle fleur de rose.

Les odeurs de la rose, un trésor olfactif connu depuis l’antiquité

Depuis l’Antiquité, la parfumerie a toujours fait appel au charme de la rose, soit en soliflore (la rose constitue l’essentiel du parfum), soit comme note de cœur associée à d’autres essences dans les parfums dits floraux, et plus généralement dans près de la moitié des parfums féminins. La diversité des odeurs qui se dégagent de la rose et des autres matières utilisées dans les parfums, a poussé les botanistes de l’époque à tenter de classifier les parfums afin de mieux les reconnaître dans leur composition. Mais il aura fallu patienter plus d’un siècle avant de classifier de manière précise les parfums et pouvoir identifier clairement leurs composantes, en les catégorisant dans des familles olfactives.

La Rose Jacqueminot, le premier des parfums à la rose créé principalement à base de rose

En 1904, François Coty, maître de la parfumerie moderne, a lancé le premier parfum basé essentiellement sur une seule et adorable matière première, sous le nom de La Rose Jacqueminot. Ayant voulu reprendre l’effluve des champs de rose après son retour de Grasse, où les roses de Mai se cultivent par millions, François Coty décida d’ajouter deux autres substances synthétiques et en fit une fusion parfaite. 

 Rose Damascena, un des parfums à la rose oriental-floral qui exprime la sensualité de la rose.
Rose Damascena, un parfum oriental-floral qui exprime la sensualité de la rose.

Les espèces de roses utilisées dans les parfums à la rose

Aujourd’hui, et malgré sa diversité, seules deux espèces de rose, les plus fortes par leur odeur, sont utilisées dans l’industrie du parfum :

  • La rose centifolia, dite rose de Mai : Cette espèce pousse majoritairement à Grasse en France, et au Maroc. La rose de Mai est extraite à l’aide de solvants volatils et offre un absolu poudré, avec un caractère herbacé et gourmand, avec une note ronde et cireuse, elle est utilisée pour le cœur ou le fond d’une senteur.
  • La rose damascena, appelée rose bulgare : La rose damascena, vient de la Turquie ou de la Bulgarie, ce à quoi renvoie son nom. Elle est distillée à la vapeur d’eau et son odeur donne une note verte nous faisant rappeler le géranium, la citronnelle ou même la réglisse. Elle s’utilise en note de tête ou de cœur pour une saveur fruitée, fleurie et fraîche.

Comment l’huile essentielle de rose est-elle extraite ?

De nos jours, l’hydrodistillation est la méthode la plus utilisée afin d’obtenir l’huile essentielle de rose. Les pétales de rose sont trempés dans une grande quantité d’eau chauffée à une température s’élevant à 100°c. La vapeur qui se dégage par ébullition du mélange se voit ainsi condensée après son refroidissement. 

Pour un résultat optimal, les fleurs doivent être directement distillées après les avoir cueillies à la main, l’une après l’autre. La qualité des fleurs de rose diffère selon leur variété et leur maturité.

Afin de distiller 500 kilogrammes de fleurs, il faut prévoir une quantité d’eau équivalente à 1500 litres. A la fin du processus, 500 litres de condensé sont recueillis à partir de cette distillation.

Par ailleurs, la production d’un kilogramme d’huile essentielle de rose nécessitera entre 3 et 5 tonnes de roses, soit environ 200 millions de pétales.

L’extraction de l’huile essentielle de rose demande beaucoup de main d’œuvre en raison de la grandeur des champs de culture et du processus d’extraction départagés par étapes. Le prix d’un kilogramme de cette huile demeure assez élevé et se trouve entre 5000 euros et 7000 euros par kilogramme, selon sa provenance.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mon panier

0

Votre panier est vide.

Hit Enter to search or Esc key to close