Phone support :  (+33)09 70 44 83 04
Free shipping to France.
La parfumerie française, une histoire qui date du 14ème siècle

l’histoire de la parfumerie française : des origines à nos jours

l’histoire de la parfumerie française : des origines à nos jours

La parfumerie française, une histoire qui date du 14ème siècle Dans la catégorie :

L’histoire de la parfumerie remonte à l’antiquité. De l’Egypte aux romains en passant par les grecs et les arabes, son développement a connu des étapes différentes. Mais en réalité, la fabrication et la consommation des parfums ont atteint leur apogée sur les terres françaises. Effectivement, depuis que les fragrances ont conquis la France, cette dernière conserve jusqu’à aujourd’hui, sa place de leader en matière de création de parfums. Découvrons ensemble l’histoire de la parfumerie française et ses différentes phases de développement.

L’introduction des parfums en Occident

Si les Perses cultivaient la rose, pour ses odeurs, il y a près de 2000 ans, les parfums ne furent introduits en Occident que durant le 12ème siècle. En effet, les chevaliers qui revenaient de l’Orient, apportaient avec eux des aromates et des matières premières odoriférantes de qualité. L’Italie s’emparait de la majorité de la marchandise et devient rapidement la capitale des senteurs à l’époque. Les matières parfumées comme la lavande ou le romarin ont pris l’image d’un outil d’hygiène et s’utilisaient pour lutter contre les épidémies. 

Parallèlement en France, une profession aujourd’hui disparue, faisait déjà usage des matières parfumées. Les gantiersparfumeurs, réunis en association dès la fin du 12ème siècle, avaient pour mission de concevoir des gants en cuir de qualité, car cet accessoire était une belle tendance à l’époque. Mais les gants conçus conservaient des odeurs nauséabondes du cuir tanné. Ainsi, on les parfumait avec des senteurs fortes afin de les débarrasser de leurs mauvaises odeurs.

Une photo illustrative de fleurs de lavande dans la nature.

La parfumerie française, une origine qui date du 14ème siècle

Quelques années plus tard, le monopole sur les aromates se cassa légèrement par les autres pays de l’Europe. Les navires anglais, espagnols et français commencèrent à transporter eux-mêmes les matières premières odorantes de l’Inde et du reste de l’Orient. Les processus de macération et de distillation des matières premières se répandirent durant le troisième quart du 14ème siècle.

En 1370, le premier parfum made in France fait son apparition ! L’Eau de la reine de Hongrie connut un succès pour sa fraîcheur et sa souplesse. Il était, dès lors, l’inaugurateur d’un nouvel art et d’une branche économique qui va prospérer plus tard : la parfumerie française. 

La fin du Moyen Age et la parfumerie française

Avant la fin du Moyen Age, Venise conservait toujours sa place prestigieuse dans le commerce des fragrances. Mais la chute de l’empire Romain lui fera perdre ce statut. Les aromates ont par ailleurs continué à être utilisés pour masquer les odeurs corporelles. En effet, les médecins de l’époque trouvaient que l’eau pouvait jouer un rôle dans la facilitation de l’absorption de microbes par les épidermes de la peau. Les gens se tournaient, ainsi, vers les matières parfumées pour cacher les mauvaises odeurs. En outre, il faut noter que le mot “parfum” ne connaîtra une utilisation dans la langue française qu’à partir de 1528.

Au 16ème siècle, la mode du parfum fut lancée à Paris. Les gantiers-parfumeurs acquirent un statut plus solide et la ville de Grasse commença à refléter les signes d’une capitale du parfum avec ses vastes champs de jasmin et de rose qui continuent à s’élargir au 17ème siècle. La cour de Versailles se parfumait chaque jour aux douces notes florales et animales, et le parfum français devient un symbole de luxe et de prestige à travers toute l’Europe.

En outre, la clientèle parisienne a aidé à faire connaître la production grassoise en dehors du territoire français. La région fournissait des matières premières odoriférantes et des produits semi-finis destinés à la création de parfums authentiques.

Une image illustrative de fleurs de rose et d'autres fleurs odoriférantes utilisées dans la parfumerie française.

La parfumerie française au 18ème siècle, entre développement et recul

La demande sur les parfums continua à augmenter durant les trois premiers quarts du 18ème siècle. Cette période a été marquée par le retour à une hygiène plus raisonnable : la toilette refait son apparition et les parfums capiteux se voyaient délaissés au profit de parfums plus légers. La classe bourgeoise en consommait régulièrement et sans modération.

Les parfumeurs, par envie de constituer une communauté à part entière, créèrent en 1724 leur propre corporation. Le métier de parfumeur s’imposa et l’association des gantiers-parfumeurs se verra dissoute quelques décennies après, en 1791.

Par contre, la fin du 18ème siècle sera marquée par la révolution française et engendrera le recul de l’usage des parfums. Ces derniers étaient considérés comme un symbole d’une élite qui a été trop privilégiée. Mais il suffira de quelques années pour que le parfum refasse surface en faisant plus de succès qu’auparavant.

L’essor de la parfumerie française au 19ème siècle

Après la révolution française et l’institution de la libre entreprise, plusieurs maisons de parfumerie française ont vu le jour durant le 19ème siècle. Le parfum se popularisa pour se répandre dans la société, mais garda toujours cette image de mode de vie élégant. 

La première partie de ce siècle assistera à l’utilisation des poudres parfumées plus que les Eaux de Cologne. Mais la croissance et la variété de ces dernières favorisera très vite leur utilisation. Les Eaux de Cologne à base d’agrumes telles que la bergamote se voient, ainsi, appréciées pour leurs odeurs et leurs vertus thérapeutiques. La France devient dès 1830 le centre mondial de la fabrication des fragrances et la simple mention “Made In France” suffisait pour rendre le parfum viral partout où il est exposé. L’artisanat et l’utilisation d’ingrédients naturels nobles faisaient la particularité de la parfumerie française.

La deuxième partie de ce siècle sera ensuite marquée par la découverte de molécules de synthèses qui seront utilisées dans les parfums. Des substances comme l’éthylvanilline ou les muscs nitrés font leur entrée dans le monde de la parfumerie. L’industrialisation du secteur contribuera à son essor dès la fin des années 1880.

Le 20ème siècle, l’ère de l’industrie du parfum 

La tendance du parfum français se poursuit durant le 20ème siècle. Le premier parfum oriental fut créé en 1905 sous le nom de “Origan” pour annoncer une toute nouvelle famille olfactive jusqu’ici inexplorée. La parfumerie orientale s’est ainsi confrontée à la créativité des parfumeurs français pour constituer une magnifique innovation.

En contrepartie, le monde des fragrances commença à intéresser les marques de luxe qui décidèrent de rejoindre l’aventure. Des maisons de grande couture lancent leurs propres parfums. La gamme des parfums de Rosine voit le jour en 1911 et Chanel crée l’emblématique N° 5 en 1921 qui se caractérise par ses notes synthétiques abondantes. Guerlain lança ensuite le Shalimar pour confirmer la tendance orientale dans la parfumerie française.

Le climat de guerre va ensuite perturber le développement des parfums pour quelques années avant que ceux-ci reprennent de l’éclat à la fin des années 1940 avec l’Eau Sauvage de Dior et de nombreuses autres créations.

La parfumerie française à l’ère moderne

A partir des années 1950, le parfum devint moins difficile d’accès et toucha de plus en plus de tranches sociales. L’époque assistera aussi à l’émergence progressive de la parfumerie de niche

Les différences dans les préférences olfactives feront naître des variétés de parfums aussi vastes que créatives. Poison de Dior voit le jour durant les années 1980, inspiré des fragrances orientales et les parfums frais se font de plus en plus tendance en raison de la recherche d’odeurs plus légères. Au début des années 1990, Mugler lance Angel qui va signer le début d’un nouveau style de parfum : les orientaux-gourmands. La douceur des odeurs françaises s’est vue fusionner avec la puissance des senteurs orientales pour une combinaison idéale.

Aujourd’hui, les marques de luxe ou de niche continuent à faire le succès de la parfumerie française. Des parfums légers aux plus puissants, tous les goûts sont respectés. Chauds, frais, ou gourmands, Il ne vous reste qu’à choisir la fragrance idéale qui conviendra le mieux à vos préférences.

Découvrez nos parfums made in France

Les Fleurs du Golfe est une parfumerie de niche spécialisée dans les parfums orientaux. Tous nos parfums sont fabriqués en France par des nez qui ne connaissent que la qualité comme repère de création. Retrouvez tous nos parfums orientaux en visitant notre boutique

Une photo illustrative de deux parfums de la marque les fleurs du golfe posés à coté de fleurs de rose.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mon panier

0

Votre panier est vide.

Hit Enter to search or Esc key to close